BDInfosNewsLes Ilots de Langerhans

La BD Les Ilots de Langerhans – Le Projet

Estomac, foie, pancréas,intestin,… Des mots sans âme posés sur des maux… Des mots qui n’enchantent guère…
Pourtant bien qu’à la source de la pathologie du Diabète de Type 1, les Ilots de Langerhans semblent recouvrir un mystère, poussant l’envie de s’y intéresser d’un peu plus près.
Langerhans, pour le nom du biologiste allemand qui a réalisé les premières découvertes et description en 1868 de ces cellules du pancréas qui produisent de l’insuline (on les appelle également les cellules Bêta).

Même si de plus en plus d’adultes sont touchés par ce mal, ce sont principalement les enfants qui en pâtissent injustement.  Ce mal ne prévient pas de son arrivée, il se déclenche sournoisement, à l’âge de 3 mois ou de 13 ans, dans le corps de votre enfant, sans que vous ne puissiez rien y faire… Et personne ne peut (ou ne veut, selon ses propres convictions) expliquer l’élément déclencheur qui va soudainement perturber le bon fonctionnement de ces îlots de Langerhans…

Si les médecins, les pédiatres, les infirmières, sont là pour vous rassurer, vous assister, il n’en reste pas moins qu’au quotidien, vous êtes seul, en tant que parent, à gérer la maladie avec votre enfant. Ou tout du moins, à aider votre enfant à gérer sa maladie lui-même. Car à ce jour, il n’existe malheureusement aucun remède pour annihiler ce dysfonctionnement biologique. Et pourtant la vie continue, différemment…

Dès que le médecin nous a appris la mauvaise nouvelle et toutes les conséquences de vie engendrées, j’ai aussitôt voulu y consacrer des premières recherches. Je souhaitais absolument tout savoir sur cette maladie, il me fallait absolument tout comprendre.
Dans l’espoir de pouvoir peut-être aider la science, de quelque façon que ce soit…
Et puis, avec le temps, on s’en remet aux nombreux chercheurs dans le monde, qui, au quotidien, sans relâche, s’attellent à trouver le moyen de redonner espoir.

Par cette BD, j’ai souhaité faire connaitre cette maladie au plus grand nombre.
Mais également passer un message auprès de tous les enfants DID-1, de leurs parents ; que la vie continue, malgré tout, et que tout le monde a le droit aux plaisirs de la vie et au bonheur ! Que nos enfants deviennent ainsi plus forts, que leur différence, qui ne se voit pas physiquement, est un atout pour la vie. Ils sont responsables, savent gérer leur corps mieux que quiconque, savent prendre les décisions qui s’imposent, relativisent bien plus facilement les petits tracas du quotidien (leurs parents également !).
Nos enfants sont des héros au quotidien !

Que l’aventure commence !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page